Shadan, de surprise en surprise

Prononcez Shadan avec le N bien marqué à la fin car son entourage y tient. Il est composé de Xavier Kos et Jean-Luc et Chantal Laval. Cette fille d’Orpen s’est fait connaitre il y a peu en gagnant fin avril le Prix Caravelle à Toulouse. Comme Alex de Larredya, Shadan a été élevée au Haras du Bergeret dans le Jurançon. Et comme son ainé, sa mère a été achetée à réclamer…

Shadan et François-Xavier Bertras gagnent le Prix Caravalle à Toulouse, leur deuxième victoire consécutive ©DR
« Elle nous étonne et nous surprend à chacune de ses sorties » commente Chantal Laval chez qui Shadan est née et a été élevée au Haras du Bergeret. Né en 2015, cette pouliche est issue de l’antépénultième génération conçue en France par le très bon Orpen au Haras du Thenney, un an après les exploits de Vorda, avant que ce dernier ne parte définitivement s’installer en Argentine. Shadan vient de signer sa plus belle victoire en remportant sur l’hippodrome de Toulouse une Listed recherchée, le Prix Caravelle sponsorisé par le Haras des Granges, en battant deux pouliches bien née de l’écurie Rouget. Mais c’est un autre palois qui veille à la destinée de Shadan, François Rohaut, ancien voisin d’écurie de Jean-Luc Laval. Sa femme Chantal explique : « Le choix de François s’est fait naturellement. Nous cherchions un entraineur pour Shadan après l’avoir rachetée 12.000€ yearling en octobre à Arqana. C’est notre voisin et ami Xavier Kos, l’élevage du Sarai qui en est l’éleveur. Il n’a pas de terrains et élève chez nous. Un jour, j’étais seule à la maison et Kin d’Estruval, la mère d’Alex de Larredya poulinait de son frère par Tomorrows Cat. Xavier était venu m’aider et nous avons alors nommé le poulain Docteur X (relire l’histoire complète). Jean-Luc avait repéré Alatasarai, la mère de Shadan, dans une course à réclamer à Amiens. »
Shadan avait été rachetée 12.000€ yearling. Son avenir pourrait passer par le Derby du Midi mais son entourage se laisse encore le temps de réfléchir ©DR
Etrange destin que celui d’Alatasarai. Cette fille du défunt Giant’s Causeway est une cousine de Walk In The Park. Tout d’abord placée chez Jean-Claude Rouget par son éleveuse Micheline Hervet, elle n’avait pas pu y ouvrir son palmarès en 4 sorties à 3 ans mais l’avait fait en changeant de contexte. Cette fois sous les soins d’Alexandre Fracas, Alatasarai avait gagné sa course à Pornichet. Un mois plus tard, son parcours passe par Amiens. Montée par Julien Guillochon, la pouliche se classe 2e d’un réclamer et est achetée 11.111€ par Jean-Luc Guillochon, présent sur place, pour le compte de Jean-Luc Laval dans le but d’en faire une poulinière. Son premier poulain, une femelle de Wootton Bassett, a été vendu 35.000€ yearling à Fabrice Chappet. Shadan est seulement son deuxième produit suivi d’une nouvelle femelle par Wotton Bassett née en 2017 et d’un mâle par Style Vendôme né il y quelques semaines. Alatasarai a ensuite été saillie par Reliable Man et son entourage attend la confirmation de sa gestation.
May, la grand-mère de Shadan, a été vendue en Inde en 2012. Cette fille de Montjeu est une sœur de Classic Park qui avait apporté un premier sacre dans les Irish 1000 Guineas à son entraineur Aidan O’Brien en 1997. Depuis l’homme de Ballydoyle a gagné 6 autres éditions des Irish 1000 Guineas. May et Classic Park ont toutes deux été élevées par Lady Halifax, ex belle sœur de Camilla Parker Bowles, à Garrowby Stud près de York, un haras qui fait partie de l’immense propriété de la famille Halifax de plus 8000 hectares.